Faire appel à un courtier en travaux : ce qu’il faut connaître sur son métier

Qu’il s’agisse d’une rénovation, de travaux d’amélioration ou d’agrandissement d’une maison, il faut savoir coordonner toutes les étapes : se conformer à la réglementation, trouver un financement, engager de bons artisans pour chaque poste et négocier un bon prix. La tâche s’avère difficile et personne n’est à l’abri d’une arnaque, d’un mauvais prestataire. Toutes ces démarches nécessitent également beaucoup de temps et par manque d’informations, de connaissances dans le secteur, les difficultés s’enchaînent. C’est pour résoudre tous ces problèmes que le métier de courtier en travaux a été créé. Toutefois, se renseigner sur sa mission, les avantages qu’il apporte, les critères de choix, permet de connaître le bon interlocuteur qui vous aidera à faciliter la réalisation de vos travaux. Attention tout de même à évaluer si son intervention est nécessaire ou non, tout dépend de l’envergure des prestations à effectuer.

courtier en travaux

Courtier en travaux : en quoi consiste son travail ?

Courtier en travaux est une profession assez récente. Sa création a été initiée après avoir constaté que les entreprises avaient du mal à échanger avec les particuliers, et de l’autre côté ces derniers avaient aussi des difficultés à trouver des professionnels fiables, qui puissent répondre correctement à leurs attentes. En sus, il est difficile pour eux de savoir le type d’entreprises ou d’artisans à contacter selon les travaux à réaliser. De ces trois obstacles est né le courtage en travaux. Le rôle du courtier en travaux est de servir d’intermédiaire entre les deux parties : les entreprises et les particuliers. Du côté des entreprises, il recherche des clients qui souhaitent exécuter des travaux qui concernent la construction, la rénovation ou encore l’aménagement d’un bâtiment. Chez le particulier son travail est de trouver une entreprise qui puisse répondre à ses besoins. La contribution du courtier en travaux s’arrête une fois que le devis est signé. Il intervient uniquement sur le plan financier et sa participation sur le chantier est limitée. Il est par exemple tenu de visiter le chantier à réaliser avant d’établir un devis par un ou plusieurs artisans/entreprises. Les réglementations exigent qu’il ait certaines qualités comme :

  • Une impartialité envers chaque partie
  • Une bonne équité
  • Un sens de l’engagement et de la vigilance sur l’exécution des travaux
  • Un bon sens de l’organisation pour pouvoir planifier les visites sur le chantier avant la conception du devis
  • Un grand professionnalisme

Un bon courtier effectue avant tout une analyse des travaux à faire, avant de solliciter des devis auprès des professionnels concernés. En gros, il est le point de rencontre entre la demande et l’offre.

Vous souhaitez être accompagné dans vos travaux, RDV sur littleworker.fr !devis-gratuit

Quels intérêts en faisant appel à un courtier en travaux ?

Il y a bien des avantages à faire appel aux services d’un courtier en travaux. Les particuliers qui ont d’importants travaux à accomplir dans une maison en tirent de réels bénéfices :

  • L’obtention d’un devis auprès de plusieurs prestataires dans un délai assez court et d’une manière plus simple. Le courtier a déjà plusieurs entreprises qui collaborent avec lui ce qui facilite la recherche, chose qui n’est pas aisée quand il faut chercher soi-même.
  • Il apporte l’aide nécessaire pour définir clairement les besoins qui sont regroupés dans un cahier des charges
  • Il est un très bon négociateur pour obtenir les meilleurs prix, tout en s’assurant qu’il oriente le client vers le bon prestataire capable de répondre aux attentes
  • Il porte assistance dans la conception de dossiers si le client a besoin d’un financement externe
  • Le concours d’un seul interlocuteur auprès des différentes entreprises
  • Il s’occupe d’évaluer les travaux à faire et apporte ses conseils pour être conformes aux normes en vigueur
  • Quand les devis sont émis, il procède d’abord à une vérification pour savoir si les besoins peuvent être satisfaits, et si les propositions sont faisables. Le client peut ensuite choisir en toute confiance le ou les prestataire(s).

Le courtier en travaux permet ainsi d’avoir un gain de temps précieux pour les particuliers comme pour les entreprises en bâtiment. La question de la rémunération revient souvent et rend les clients hésitants. Il faut tout de même savoir qu’il se rémunère grâce à la commission qui est déduite de la marge de l’entreprise qui est sélectionnée pour effectuer les travaux. Il a tout à perdre en faisant une surévaluation. Cependant, il ne faut pas se méprendre et savoir bien délimiter le rôle du courtier en travaux. Il n’est qu’un intermédiaire qui a pour objectif de garantir une bonne entente entre les deux parties. Il facilite les échanges, conseille et informe mais il n’a pas à intervenir sur le chantier ni à le mener. Son travail se termine à la signature du devis, il est important de retenir tout cela.

courtage en travaux

Comment être sûr d’avoir le bon courtier en travaux ?

Mais comme dans tous les domaines, il y a des bons et des mauvais. Avant de choisir le courtier en travaux qui se chargera de vous trouver les entreprises ou les artisans, il faut déjà être sûr d’avoir le bon interlocuteur. Il y a certains points à observer et à vérifier pour cela. Il existe actuellement une fédération qui réunit les courtiers. Il s’agit de la FFCT ou la Fédération Française du Courtage en Travaux qui a vu le jour en 2008. Il dispose d’un site internet où sont regroupés tous les courtiers qui y ont adhéré. Le but est que la profession ait un bon encadrement pour sécuriser aussi bien les courtiers mais aussi pour garantir leur fiabilité auprès des clients. C’est donc le premier lieu où trouver un bon courtier. En effet, la FFCT exige de ses membres de passer par une formation qui vise à les informer de la législation sur le courtage. Ils disposent d’une assistance auprès de la fédération. Ils doivent également s’engager auprès de celle-ci en signant un code de déontologie. Ainsi, ils ont l’obligation de :

  • Proposer uniquement des entreprises qui sont légalement constituées : immatriculation au sein du Registre du commerce
  • Il a le devoir de constater si elles ont les qualifications attendues
  • Il vérifie les assurances indispensables comme l’assurance décennale, la responsabilité civile professionnelle

Outre la FFCT il existe aussi une autre entité qui regroupe des courtiers en travaux : le GNCTI ou Groupement national des courtiers en travaux indépendants. Il assure la formation de ses membres et déploie ses adhérents dans toute la France. Il procède à une sélection avant d’accepter une candidature. Les membres ont l’obligation de signer une charte de qualité. Au-delà de ces deux entités, les risques sont élevés de tomber sur la mauvaise entreprise de courtage ou le mauvais courtier en travaux. Mais pour autant, leur appartenance à ces deux groupes ne garantit pas à 100% leur compétence, il faut se renseigner à son propos, voir les points suivants :

  • Le nombre de professionnels qu’il a à disposition. En général selon la FFCT, il doit posséder dans sa liste 50 professionnels.
  • Il ne chôme pas et obtient plus d’une quarantaine de prospects par mois
  • Son expérience qui s’évalue sur le nombre de dossiers qu’il a déjà traités

Dans ce métier, il y a actuellement deux types de courtiers : le courtier indépendant et le courtier en franchise. Mais dans les deux cas, ces critères et les détails énoncés plus haut restent valables quand il faut vérifier ses compétences et sa réputation.

Vous avez une idée de travaux, RDV sur littleworker.fr pour une estimation gratuite ! devis en ligne