Cumuler l'éco-prêt à taux zéro avec le Crédit d'impôt transition énergétique. Oui, c'est possible !!!

Depuis le 8 mars 2016, le gouvernement a ouvert la possibilité de cumuler les deux aides que sont : l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) avec le crédit d'impôt transition énergétique (Cite).
Vous pouvez dès à présent cumuler jusqu'à 46 000€ d'aide financière pour la rénovation énergétique de votre logement.

Little Worker vous livre son analyse:

L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

PTZECO L’éco-prêt à taux zéro comprend le financement des rénovations de votre logement pour réduire les pertes énergétiques, tout en réduisant sa facture de chauffage ou encore d'électricité.

Montant du PTZ

Vous pouvez disposer au maximum d'un PTZ de 30 000€.

Modalité de remboursement

Le PTZ est un prêt à taux zéro qui peut être remboursé sur un maximum de 15ans.

Bénéficiaire

Tous les propriétaires peuvent avoir accès au PTZ.

Logements concernés

Vous pouvez bénéficier de l'éco-prêt si votre logement a été construit avant le 1er janvier 1990, et qu'il est utilisé en tant que résidence principale.

Travaux concernés

Vos travaux doivent concerner :

  • Soit des travaux répondants à 2 des 6 actions du bouquet de travaux suivants:
    • Isolation performante de la toiture.
    • Isolation performante des murs qui donnent sur l'extérieur.
    • Isolation performante des fenêtres et portes qui donnent sur l'extérieur.
    • Installation ou remplacement d'un chauffage ou d'une production d'eau chaude sanitaire.
    • Installation d'un chauffage utilisant les énergies renouvelables,
    • Installation d'une production d'eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.
  • Soit des travaux de réhabilitation de votre système d'assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d'énergie.
  • Soit des travaux qui permettent d'atteindre une performance énergétique globale minimale de votre logement déterminé par une étude thermique réalisée par un bureau d'étude thermique. Ce seuil est de 150 kWh/m²/an si la consommation d'énergie du logement avant les travaux est supérieure ou égale à 180 kWh/m²/an (80 kWh/m²/an si la consommation est inférieure à 180 kWh/m²/an). Vous êtes concernés par cette mesure uniquement si votre logement a été construit après le 1er janvier 1948. L'étude thermique ne doit pas être confondue avec le diagnostic de performance énergétique (DPE) qui est moins complet.

La démarche

Remplissez tout simplement ce document : télécharger la demande et l'adresser à une banque.

Plus d'informations :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19905

Crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite)

CITE Bénéficier d'un crédit d'impôt sur vos dépenses en faveur de la qualité environnementale de votre logement.

Montant du CITE

Le taux des dépenses éligible est de 30 % du montant global.

Montant maximum plafonné :

  • 8 000 € pour une personne seule.
  • 16 000 € pour un couple soumis à un impot commun.

Logement concerné

Pour que votre logement soit concerné, il doit être votre habitation principale et être achevé depuis plus de 2 ans.

Travaux concernés

Vos travaux doivent concerner :

  • les équipements ou matériaux d’isolation des parois opaques et vitrées.
  • les équipements de chauffage (chaudières à haute performance énergétique).
  • les appareils de régulation de chauffage.
  • les équipements utilisant des énergies renouvelables.
  • les pompes à chaleur autres que air/air dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire.
  • les équipements de raccordement à certains réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables ou des installations de cogénération.
  • les chaudières à micro-cogénération gaz.
  • les appareils d’individualisation des frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire en copropriété.
  • les équipements ou matériaux de protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire dans les départements d’outre-mer.
  • les équipements permettant d’optimiser la ventilation naturelle dans les départements d’outre-mer.
  • les systèmes de charge pour véhicule électrique.

La démarche

Vous devez réaliser votre déclaration lors de l'année de paiement définitif des travaux. Pour illustrer si vos travaux sont commencés en 2015 et payés définitivement en 2016 : la déclaration de la totalité des travaux est à faire en 2017.

Attention à bien conserver les justificatifs des dépenses payées pour l'administration fiscale.

Plus d'information : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1224

eolienne

image devis